La légende d’Abi – Une histoire d’amour

vendredi 15 juin | 19:00 | Grande Scène

Jacques Beaud © Sébastien Agnetti
création (Suisse)

À l’instar de chaque édition depuis 2006, le comité d’organisation de FESTIMIXX passe commande d’une œuvre musicale à un compositeur romand. L’objectif de la création est de réunir musiciens amateurs et professionnels de Renens et d’ailleurs autour d’une composition originale. Pour 2018, le choix s’est porté sur le bassiste et compositeur lausannois Jacques Beaud. “La Légende d’Abi”, racontée par un récitant, est interprétée par des solistes vocaux et instrumentaux ainsi que des membres de l’harmonie La Clé d’Argent, de l’École de Musique de Renens (EMR) et d’Opus 1020.

Jacques Beaud propose une relecture de la belle histoire du Major Davel, dont le message d’amour invite chacune et chacun à vivre tous ensemble en paix.

Le Major reçoit d’une belle inconnue un message mystique lui demandant de libérer le pays de Vaud du joug des Bernois. Il réunit une armée pacifiste et profite de l’absence du bailli bernois pour convaincre le conseil lausannois de reprendre le pouvoir ainsi que sa propre autonomie. Ce dernier fait croire à Davel qu’il est convaincu mais rapporte cette insubordination aux Bernois. Le Major est arrêté, jugé puis décapité. L’idée du compositeur est de réinterpréter cette histoire sous forme de conte afin de lui donner une portée universelle.

Cette relecture d’une histoire suisse prônant en filigrane la tolérance, l’enrichissement mutuel et surtout l’amour est une manière de valoriser la richesse que constitue la multiculturalité de Renens. C’est en s’unissant et non en se divisant que l’on peut vivre ensemble.

Création de Jacques Beaud, bassiste et compositeur lausannois

Avec:
Stéphanie E. Kohler (auteure et comédienne)
Thierry Dagon (contre-ténor, chef de chœurs, dont Opus 1020 de Renens)
Jonathan Spicher (haute-contre, notamment avec Les Arts Florissants de William Christie)
Ghalmia Senouci, (voix soul, collabore notamment avec James Taylor)

Et la participation de l’École de Musique de Renens (EMR), de l’harmonie La Clé d’Argent et du chœur Opus 1020